Une question biblique,n'hésitez pas!
 
AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 vie éternelle et immortalité

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Elihou

avatar


MessageSujet: vie éternelle et immortalité   Dim 2 Avr - 10:39

Y a t il une différence entre Vie éternelle et immortalité

la vie éternelle est la faveur, la grâce réservée par Dieu à 'tous' les descendants de la race d'Adam. A tous ceux qui accepteront et reconnaîtront les termes et conditions de la Nouvelle Alliance.
On peut constater que vie éternelle et immortalité ne sont pas synonymes, comme on le suppose en général.
Le mot immortel a une signification plus puissante, plus grande qu'une simple possibilité de vivre éternellement ; selon les Écritures, des millions d'individus pourront finalement jouir de la vie éternelle, mais seul « l’église,l’épouse de christ » à accès à l’immortalité.
Pourquoi ?
L'immortalité est un élément ou un attribut de la nature divine seule, et non de la nature humaine .
C'est parce que Christ et son « épouse » sont « participants de la nature divine » qu'ils sont des exceptions, en dehors de toutes les autres créatures dans le ciel ou sur la terre (2 Pi. 1:4 jean 1:12,13-Galates 4:6).

Le mot immortel signifie non mortel, à l'abri des attaques de la mort, incorruptible, indestructible, impérissable.


Tout être dont l'existence dépend d'un autre ou de conditions telles que la nourriture, la ' ' lumière, l'air, etc, n'est pas immortel. Cette qualité était au commencement inhérente à Dieu seul ; il écrit en effet : « Le Père a la vie en lui-même! » (Jean 5 : 26) ; cela revient à dire que son existence ne provient pas d'ailleurs et qu'elle n'a pas besoin d'être entretenue. « Lui seul possède l'immortalité » (1 Tim. 6 : 16) comme une qualité innée, inhérente à sa nature. On peut considérer ce passage biblique comme s'appliquant à notre Seigneur Jésus-Christ dans Sa condition présente et future, « hautement exalté », « l'empreinte de la substance du Père ». Ces passages sont d'une autorité indiscutable sur ce sujet : nous savons dès lors, sans l'ombre d'un doute, que les hommes, les anges, les créatures spirituelles ou même le fils de Dieu avant et pendant le temps où il « fut fait chair et habita parmi nous » n'étaient pas immortels ; tous étaient mortels

Bibliquement le terme « mortel » ne signifie pas mourant, ou qui meurt, mais simplement susceptible de mourir, possédant une vie dont la continuation dépend de Dieu .
Les anges, par exemple, n'étant pas immortels, sont mortels et pouvaient mourir, pouvaient être détruits par Dieu s'ils se révoltaient contre son autorité, juste et plein d'amour. En Lui par Sa providence ils vivent, se meuvent et ont leur existence. La Parole dit en effet, de Satan qui était autrefois un ange de lumière et qui devint un ange rebelle, qu'il sera détruit au temps marqué (Hé. 2 : 14). Cela prouve non seulement-* que Satan est mortel, mais que la nature angélique est aussi une nature mortelle, susceptible d'être détruite par son Créateur.
Quant à l'homme, il est « un peu inférieur aux anges » (Ps. 8 : 5), il est donc aussi mortel, ce qui est abondamment prouvé par le fait que notre race n'a cessé de mourir depuis le péché Adamique et la condamnation (Rm5:12) ; la parole exhorte même les chrétiens à rechercher l'immortalité (Rom 2 : 7)


1 Corinthiens 15:53 Il faut en effet que ceci qui est corruptible revête l’incorruptibilité, et que ceci qui est mortel revête l’immortalité.

Adam ne fut donc pas pas créé immortel, mais fut créé mortel ; de par sa nature, il était exposé à la sentence de mort. S'il avait été créé immortel, rien n'aurait pu le détruire : nous l'avons vu, l'immortalité est l'état ou la condition dans laquelle la mort est impossible ; c'est la condition de celui qui est à l'abri de toute attaque de la mort ou impérissable,indestructible.




, Quelle était alors, la condition d'Adam avant le péché ? Et de quelle manière fut-il affecté par la malédiction ?— Quelle vie avait-il à perdre, s'il fut créé mortel ? Sa condition de vie était semblable à celle des anges ; il possédait une vie abondante qu'il aurait pu conserver à toujours s'il était resté obéissant à Dieu .
Mais il n'était pas inattaquable par la mort, parce qu'il n'avait pas « la vie en lui-même », car la continuation de cette vie dépendait de conditions favorables fixées par son Créateur. Lorsque Dieu prévint Adam, que s'il désobéissait, il mourrait, Il exprimait quelque chose de sensé. S'il n'avait pas été mortel, la sentence divine eût été une vaine menace. Mais la vie parfaite d'Adam, aurait duré à toujours s'il était resté obéissant,elle lui fut confisquée par suite de la désobéissance, et ainsi Adam mourut.

Dieu. « qui seul possède l'immortalité » a déclaré qu'il avait projeté de faire une nouvelle création — un ordre d'êtres qui seraient non seulement à sa ressemblance morale et mentale, mais « l'empreinte de sa substance », et participants de Sa propre « nature divine » dont un des éléments essentiels est l'immortalité (2 Pi 1:4).

A qui un si grand honneur, une si haute distinction sera-t-elle conférée ? Aux anges, aux chérubins ou aux séraphins ? Non, à Son Fils, qui fut toujours obéissant et aura « en toutes choses la prééminence » sur les autres (Colossiens 1:18)
. Mais avant d'être si hautement honoré, il devait être éprouvé, trouvé « digne » d'une si haute distinction et d'une si grande exaltation « au-dessus de ses compagnons »
Cette épreuve était que Lui Christ, déposerait sa vie en rançon ou prix correspondant à la vie d'Adam et de tous ceux qui perdirent la vie par sa transgression. II fut à la hauteur de l'épreuve, et obtint le prix de la « nature divine », la « vie en lui-même »Jean 10:18( Jean 5:21, 22 21 Car, de même que le Père relève les morts et leur rend la vie, ainsi le Fils aussi rend la vie à ceux qu’il veut.  Car le Père ne juge personne, mais il a remis tout le jugement au Fils)



Considérons celui qui, en vue de la joie qui lui était réservée, a souffert, méprisé l'ignominie et qui, de ce fait-là, est maintenant assis à la droite à la place de faveur du trône de Dieu II était riche, mais pour nous, il s'est fait pauvre L'homme et toute sa race devaient être rachetés , ils étaient des humains, il était donc nécessaire que Jésus devînt un humain, afin de pouvoir donner la rançon ou le prix correspondant exact II s'humilia, prit une forme de serviteur et après être devenu un homme, il s'humilia jusqu'à la mort même jusqu'à la mort la plus ignominieuse, la mort de la ( croix stauros=poteau ph2:8) « C'est pourquoi aussi Dieu l'a souverainement élevé à la nature divine promise, lorsqu'il ressuscita et lui a donné un nom au-dessus de tout nom « (le nom de YEHO-AH excepté — 1Tm 6:16/1 Cor. 15 :53. /Rm 6:9 /2tm1:10

L'élection de l'église
Mais la magnificence de la faveur divine ne se borna pas à l'exaltation d'un seul car si Dieu avait disposé et arrêté que Christ Jésus devrait, comme leur chef, conduire une assemblée de Fils de Dieu à « la gloire, à l'honneur et à l'immortalité » (Hé 2 : 10 ; Rom 2:7) toutefois chacun de ces fils devrait être une « image » spirituelle ou une ressemblance du premier Engendré Pour donner une grande leçon de la souveraineté divine, . Dieu décida d'appeler à cette place d'honneur (pour être «l'épouse, la femme de l'Agneau» qui hérite avec lui — Ré. 21 : 2, 9 ; Rom 8 : 17), non les anges et les chérubins, mais quelques-uns des pécheurs rachetés par le sang précieux de l'Agneau. Dieu élut ceux qui seraient ainsi élevés (jn1:12,13-Ga3:26-) et prédestina "ce-que" devaient être les traits, les vertus caractéristiques de ceux qui voudraient assurer leur appel et leur élection pour obtenir une place dans cette assemblée qui comme Christ ,qui agit maintenant comme le Père a agi jusqu'ici (Jean 5 :17)

l'Age de l 'Évangile 
Pierre a rappelé comment, dès le début, Dieu lui-même est intervenu pour se choisir aussi parmi les non-Juifs un peuple qui lui appartienne. (Actes 15:14 )




L'Age de l 'Évangile a été le temps de la sélection de personnes élues, qui forment l'épouse de Christ, aussi appelée « l'église », « le Corps de Christ », la « prêtrise royale », la « postérité d'Abraham » (Ga. 3 : 29- 1p2:9)

il n'y a , aucun texte montrant que l'immortalité,la nature divine sera offerte ou accordée à d'autres qu'aux membres de l'épouse.
Luc 22:28, 29 “ vous êtes, vous, ceux qui sont demeurés constamment avec moi dans mes épreuves ;  et moi je fais une alliance avec vous, tout comme mon Père a fait une alliance avec moi, pour un royaume,

A tous les autres(1) ressuscités il sera offert le rétablissement, de ce que nous avons perdu par la désobéissance d'Adam, la perfection humain sur terre,celle que possédait Adam comme image terrestre de Dieu.et cela par la rançon versée .(1)( Hébreux 11:40 car Dieu prévoyait pour nous quelque chose de meilleur, afin qu’ils ne soient pas rendus parfaits en dehors de nous.)'(1)Luc 13:25 dès que le maître de la maison se sera levé et aura verrouillé la porte, et que vous commencerez à rester dehors et à frapper à la porte, en disant : ‘ Monsieur, ouvre-nous !
Revenir en haut Aller en bas
 
vie éternelle et immortalité
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Réponses à vos questions bibliques :: vos sujets-
Sauter vers: